Accueil:‎ > ‎Dossiers aumônerie‎ > ‎

soirée d'adoration à la chapelle de l'hôpital Saint-Louis



A l'occasion des 800 ans de la naissance de saint Louis, l'aumônerie catholique de l'hôpital Saint-Louis a animé une soirée de prière pour les malades pour honorer saint Louis:


              Soirée d'adoration du 7 mai 2014 à 17h



Mot d’accueil de Catherine de Préville :

 Fêter le huitième centenaire de la naissance de saint Louis dans la chapelle de l’hôpital qui porte son nom est un événement à la fois majeur et magnifique !

 La chapelle de l’hôpital Saint-Louis est dédiée tout particulièrement aux malades et leur famille, au personnel soignant. C’est une grâce de prier avec et pour les personnes malades, dans ce lieu qui est pour elles.

 Henri IV avait souhaité donner le nom de son ancêtre, Louis IX, saint Louis, à l’hôpital. En introduction de cette soirée, remettons-nous dans le cadre de son époque : En référence au baptême de Clovis, les rois de France prirent progressivement le chemin de Reims pour être sacrés par l’archevêque de l’époque. En effet, jadis dans la civilisation chétienne, tout pouvoir est entre les mains de Dieu qui en délègue une partie à un homme. Le roi de France est vassal de Dieu. Par le sacre, le roi reçoit les grâces nécessaires pour accomplir sa mission : gouverner, c’est servir. C’est en 1226 qu’eut lieu le sacre de saint Louis dans la cathédrale actuelle en  construction à Reims: le jeune roi avait 12 ans.

« Saint Louis fut le meilleur des rois de France. Il était très pieux. Il soignait les malades et faisait la charité aux pauvres » Ernest Lavisse, Histoire de France.

Imprégnons-nous de cette grande figure qui nous marque : Louis IX, roi de France, dit saint Louis depuis sa canonisation le 11 août 1297 par l’Eglise catholique. Dans sa bulle de canonisation, le pape Boniface VIII ordonna aux églises et aux diocèses du royaume de France de célébrer sa fête chaque année le 25 août.

 Saint Louis était un roi pieux, juste, charitable, proche des pauvres et des malades. La lumière de l’homme qu’il était, le témoignage de sa vie  éclairent encore aujourd’hui notre vie spirituelle et va nourrir ce soir notre soirée de prière. Confions nos doutes, nos demandes, nos supplications, nos joies, nos peines, nos actions de grâce à l’intercession de saint Louis.

Merci saint Louis !


 

           





               

            

                                                                                                   


                  




prière avec et pour les malades






 

   

A l'image du Christ serviteur, le lavement des pieds des malades

Le geste  accompli et fait en mémoire de celui que Saint Louis faisait au pauvre,  puise sa source dans le geste que fit Jésus lui-même lors de son dernier repas en lavant les pieds de ses disciples. Ce geste du serviteur est là pour nous rappeler à quel point Dieu, malgré sa toute puissance, s’est abaissé par amour pour nous. A la suite de Jésus, de saint Louis et de beaucoup d’autres depuis, n’oublions pas ce geste, témoignage de l’amour que nous devons continuer à avoir les uns pour les autres (J. de Virville, diacre)



l'adoration du saint sacrement:


Nous allons maintenant adorer Jésus présent dans l’hostie consacrée qui s’offre à nous comme à ses disciples pour réaliser cette promesse de Jésus : et moi je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin du monde. Que cet amour brûlant que nous allons contempler nous remplisse de joie, de reconnaissance et de courage. Qu’il nous redonne confiance pour croire que, même au milieu des plus importantes occupations ou responsabilités comme l’a connu saint Louis,  il est toujours possible de prendre du temps pour témoigner de l’amour serviteur à l’image de Jésus. (J. de Virville, diacre)


Intervention du père Sébastien Naudin: le sens de l'adoration

Intervention de Marie Poisson: pourquoi Louis IX est devenu Saint Louis 

Livret de l'adorateur

Sous-pages (1) : livret de l'adorateur